40390 Biaudos, France

Avis sur le Ramayana de Valmiki aux éditions de la Pléiade

Avis sur le Ramayana de Valmiki Pléiade

Le Ramayana de Valmiki est une oeuvre majeure de la littérature asiatique. C’est une épopée mythologique indienne, écrite en langue sanskrite, retraçant l’exil du Prince Rama et de son épouse Sita.

Avec le Mahabharata, le Ramayana est un livre incontournable si vous souhaitez comprendre les bases de la culture indienne et/ou visitez l’Asie. Vous retrouverez ces traces un peu partout : en Inde, en Indonésie, au Cambodge, en Thaïlande, en Malaisie…

Pour en apprécier et comprendre toute la beauté, je vous recommande l’édition de la Bibliothèque de la Pléiade, commentée par Marie-Madeleine Biardeau.

Dans cet article, vous trouverez :

  • Un résumé rapide.
  • Ce que j’ai aimé.
  • Moins aimé.
  • Pourquoi je vous le conseille.
  • L’interprétation faite par les tribus d’Inde centrale.
  • Où vous pouvez en trouver des traces en Asie.
Ramayana Valmiki

Sommaire de l’article.

Le Ramayana de Valmiki.

>> Cliquez ici ou sur la photo pour vérifier le prix et voir d’autres avis

Image = Amazon. Lien = Fnac

La version de la Pléiade ne semble malheureusement plus disponible à la FNAC en ce moment.

>> Sur Amazon

Résumé rapide.

Le Ramayana est une épopée mythologique se déroulant dans le centre de l’Inde, au Chhattisgarh !

Le prince Rama, un des avatars du Dieu Vishnou, est condamné à l’exil dans la forêt de Dandakaranya. Il passe son exil en compagnie de son épouse Sita et de son frère Lakshamana.

Il rencontre de nombreux personnages maléfiques. Son épouse Sita sera enlevée par le Roi de Lanka, Ravana. Le Dieu singe Hanuman lui viendra en aide. Je ne vous raconte bien sûr pas le dénouement.

Ce que j’ai aimé.

  • Une lecture passionnante.
  • Des rebondissements à n’en plus finir.
  • Les personnages sont très attachants.
  • C’est un peu comme une Bible pour les Hindous.
  • On découvre l’histoire d’un des avatars de Vishnou.
  • Il permet de mieux comprendre la culture indienne et asiatique en général.
  • Quand on voyage en Asie en ayant lu le Ramayana, on comprend mieux les scènes qu’on trouve un peu partout dans les temples (sculptures, peintures murales).
  • Les commentaires de Marie-Madeleine Biardeau sont d’une immense valeur.
  • Même si l’oeuvre est très longue, on peut très bien en faire plusieurs lectures : une à l’aide des commentaires, une sans les commentaires (en pensant par exemple à l’interprétation qu’en donnent les tribus d’Inde centrale). L’éclairage sera très différent selon l’interprétation retenue.

Ce que j’ai moins aimé.

  • L’édition de la Pléiade n’est plus disponible en ce moment à la FNAC.

Verdict sur le Ramayana de Valmiki.

C’est une de mes oeuvres préférées, si ce n’est ma préférée. Je ne peux donc que vous la recommander !

Pour les amateurs d’Asie, d’Inde, de mythologie, d’ethnographie, de tribus, d’architecture traditionnelle asiatique.

L’interprétation du Ramayana par les tribus Gonds d’Inde centrale.

Je vous en parlerai davantage dans la section suivante : la forêt d’exil de Rama, Dandakaranya, est situé dans le Chhattisgarh, près de Sirpur et de la réserve de Barnawapara. Le Chhattisgarh est avant tout un état tribal. Tout le centre de l’Inde est surnommé la ceinture tribale indienne…

Dans la forêt de Dandakaranya, Rama rencontre de nombreux Rakshasas – démons et démones – ogres et ogresses. Le Roi de Lanka, Ravana, est lui-même un démon. Bêtes sauvages, démons et ogres sont les seuls habitants de cette forêt…

Pour les Gonds d’Inde centrale, l’épopée dépeint les tribus négativement et les assimile donc à des démons et ogres. Les Gonds du Telangana notamment vénèrent Ravana comme leur Dieu.

Cela explique également pourquoi le Bastar a un festival de Dussehra si différent et qui n’a aucun lien avec la victoire de Rama sur Ravana.

Ce n’est pas l’interprétation donnée par Marie-Madeleine Biardeau, mais je la trouve tout aussi valable !

Où trouver des traces du Ramayana en Asie ?

Les principales traces en Inde.

Si vous voulez découvrir ses traces en Inde, rendez-vous à Barnawapara et dans les environs.

A quelques kilomètres de la réserve sauvage, vous trouverez l’ashram de Valmiki au milieu de la forêt. Ce serait l’endroit où Valmiki aurait écrit son épopée et Rama y aurait séjourné.

Au-dessus de l’ashram, on trouve un sanctuaire. Ce serait l’endroit où Sita aurait mis au monde les jumeaux Luv et Kush.

Renseignez-vous de préférence auprès de l’office de tourisme du Chhattisgarh. Ils pourront grandement vous faciliter la découverte de la réserve sauvage et de l’ashram. Ils ont aussi créé des itinéraires liés au voyage de Rama.

Les traces dans d’autres pays asiatiques.

J’ai pu voir ses traces :

  • en Indonésie : spectacle toute la nuit pour représenter le Ramayana à Yogyakarta. Ballet aux temples de Prambanan. Danses balinaises.
  • au Cambodge : sculptures et peintures murales des nombreux temples d’Angkor, mais aussi dans les autres temples du pays.
  • à Kuala Lumpur : Batu Caves.
  • en Thaïlande.
  • en Birmanie.
  • au Sri Lanka : pont d’Adam ou de Rama.

Conclusion.

Le Ramayana est une lecture incontournable si vous vous intéressez à l’Asie !

Avez-vous déjà lu cet ouvrage ? Qu’en avez-vous pensé ? Faites-nous part de votre avis en commentaire !

Vous pouvez voir plus de recommandations de lecture ici

Cet article contient des liens compensés. En tant que Partenaire Amazon, je réalise un bénéfice sur les achats remplissant les conditions requises. Consultez les mentions légales du site pour plus d’informations.

Sauvegardez sur Pinterest pour plus tard.

Ramayana

%s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

shares
error: Content is protected !!
Privacy Preferences
When you visit our website, it may store information through your browser from specific services, usually in form of cookies. Here you can change your privacy preferences. Please note that blocking some types of cookies may impact your experience on our website and the services we offer.