Se protéger du coronavirus : comment booster l’organisme et l’esprit ?

Coronavirus et voyage responsable

Cet article pour se protéger du coronavirus a été écrit en mars 2020, en pleine déclaration de pandémie de Covid-19 et alors que la France s’apprêtait à fermer les établissements scolaires. Il a ensuite été régulièrement actualisé.

A l’origine, je ne voulais rien écrire sur le sujet. En cette période où les gens ont peur, cèdent à la panique et sont déprimés, je pensais que le meilleur remède était d’apporter de la positivité à travers de jolies photos, des articles de voyage et des posts permettant de s’échapper du quotidien et se projeter… Tout ce qui pouvait contribuer à garder le moral.

Avec la déclaration de pandémie et les mesures prises par les différents pays, les choses ont vite évolué et j’ai pu constater l’immense différence sur les réseaux sociaux, sur les blogs, dans les rues. Il est de plus en plus difficile de se projeter dans l’avenir, faire des projets, penser à autre chose lorsque le présent semble incertain. On assiste même à des scènes surréalistes dans les supermarchés.

J’ai donc décidé d’écrire cet article pour apporter un angle d’approche différent sur le coronavirus, vous indiquer quels produits ayurvédiques on peut utiliser pour se protéger du coronavirus et partager mes astuces pour garder le moral.

Dans cet article, je vous explique :

  • Ce que sont une pandémie et le coronavirus.
  • Pourquoi c’est une bonne chose d’avoir déclaré la pandémie.
  • Ce qu’on peut faire pour protéger et se protéger du coronavirus.
  • Ce que vous pouvez faire pour garder le moral.
  • Ce que vous pourrez faire par la suite pour éviter que ça se reproduise.

Attention : je ne suis pas médecin, mais ce qui suit ressort à la fois des études scientifiques en cours et les sources sont citées, et de mes propres connaissances de l’Asie.

Cliquez ici pour télécharger un PDF GRATUIT de l’amla pour vous aider à choisir le produit à utiliser par rapport au bénéfice recherché !

Comment se protéger du coronavirus

Sommaire de l’article – Se protéger du coronavirus.

Se protéger du coronavirus en boostant son système immunitaire.

Note : Amazon a embauché du personnel supplémentaire pour faire face à l’accroissement des commandes. Des retards de livraison peuvent être occasionnés par les entreprises de livraison. Ca vaut donc la peine de commander malgré ces petits retards.

Quelques fausses idées sur le coronavirus.

« Il s’agit d’un complot. L’existence du coronavirus est connue depuis longtemps et on nous l’a caché ! »

Non, oui, et non !
Non, ce n’est pas un complot.
Oui, LES coronavirus ne sont pas nouveaux. Le SARS-Cov2 est même le 7ème coronavirus capable d’infecter l’homme et provoque ce qu’on appelle la pandémie de Covid-19. Le génome SARS-Cov2 est très proche de celui du SRAS (8000 personnes infectés dont 800 morts).
Source : https://www.pasteur-lille.fr/recherche-medicale/les-thematiques-de-recherche/maladies-infectieuses-et-inflammatoires/coronavirus-covid-19/

« Il existe un vaccin pour le Coronavirus. On nous ment et on va bientôt nous le donner ».

Non, il n’existe à ce jour aucun vaccin.
A l’institut Pasteur de Lille, une équipe spécialisée a été créée pour déterminer quels médicaments actuels à un impact sur les coronavirus et éviter le développement de nouvelles souches.

« Ca ne sert à rien de paniquer. Le coronavirus, c’est moins mortel que la grippe saisonnière ou les morts sur la route, etc. ».

Effectivement ça ne sert à rien de paniquer. Par contre, le coronavirus actuel est bien plus mortel que la grippe saisonnière. Les statistiques le prouvent et en Chine de nombreuses morts auraient été attribuées à la grippe alors qu’il s’agissait du coronavirus. Les plus éminents spécialistes estiment également que le nombre de cas enregistrés n’est qu’une infime partie de l’iceberg et qu’il faut multiplier par 10 environ le nombre de personnes actuellement contaminées…
Quant à rester inactif sous prétexte que le coronavirus fait moins de ravage qu’autre chose s’apparente à raisonner par l’absurde.
De plus, il est vital de reporter autant que possible le pic de l’épidémie vers la belle saison, où il sera plus facile d’en venir à bout.

« Le confinement en Chine, ça n’a servi à rien. Il n’y a donc aucune raison de prendre toutes ces mesures restrictives ».

Faux !
Non seulement le confinement a permis de venir à bout du coronavirus au bout de deux mois en Chine, mais en plus le pays a su tirer les leçons de la précédente épidémie de SRAS en 2003. Les Chinois ont notamment réagi beaucoup plus vite et mis en place les mesures pour se protéger du coronavirus très tôt.
Source : https://www.arcgis.com/apps/opsdashboard/index.html#/bda7594740fd40299423467b48e9ecf6

Qu’est-ce qu’une pandémie ?

Le mot « pandémie » fait peur. On a pu le constater dès la déclaration de pandémie par l’OMS. Mais qu’est-ce qu’une pandémie et quelle est la différence entre épidémie et pandémie ?

La différence principale entre épidémie et pandémie, c’est que l’épidémie ne touche qu’une seule zone géographique, alors que la pandémie a plusieurs foyers, peut s’étendre à tout un continent, voire au monde entier comme dans le cas de SARS-Cov2.

Doit-on avoir peur d’une déclaration de pandémie ?

Oui et non, je m’explique…

Oui, une épidémie mortelle ou une pandémie, ce n’est jamais une bonne nouvelle. C’est une évidence.

Mais non en l’état actuel des choses : ça ne veut pas dire que la situation se détériore. Le monde entier est touché et on le sait depuis un moment. Par contre, déclarer la pandémie, c’est prendre des mesures supplémentaires pour éviter la propagation rapide du coronavirus. On l’a vu avec les USA, l’Inde et la Grande-Bretagne qui ont fermé leurs frontières. La France et de nombreux autres pays européens ont décidé de fermer les écoles et interdit les rassemblements de plus de 100 personnes. Puis très vite le stade 3 et des mesures encore plus fortes (fermeture des lieux publics non nécessaires à la vie publique, confinement, etc.).

Je reprends les propos du Professeur Gilles Deray :

Les mesures prises sont adaptées et efficaces et elles permettront le contrôle de l’épidémie. C’est déjà le cas en Chine, foyer initial et de loin le plus important de cet agent infectieux, ou l’épidémie est en train de s’éteindre.

Professeur Gilles Deray, Hôpital Pitié-Salpêtrière Paris
https://alternatif-bien-etre.com/maladies/coronavirus-des-medecins-osent-dire-la-verite/

Qu’est-ce que le coronavirus ?

Je l’ai déjà plus ou moins expliqué plus haut.

Le coronavirus, ou plutôt LES coronavirus, sont des virus qui ont muté. 7 sont transmissibles à l’homme. Parmi eux, 4 provoquent des rhumes et infections bénignes, 3 sont très dangereux (SRAS en 2003, MERS en 2012, SARS-Cov2 en 2019).

Il existe de nombreux autres coronavirus, touchant les animaux.

L’hôte du SRAS était à l’origine la chauve-souris. Le virus a muté et a été transmis à l’homme.

Idem pour le MERS, transmis au dromadaire par la chauve-souris, puis par celui-ci à l’homme.

SARS-Cov2 viendrait de la chauve-souris et aurait été transmise à l’homme via la consommation de pangolin. Rien n’est prouvé à l’heure actuelle mais plusieurs documents scientifiques en font mention.

Comment se protéger du coronavirus ?

Je ne vais pas revenir sur les gestes de protection que vous pouvez voir sur toutes les affiches. C’est surtout une question de bon sens, bien que pas toujours évidente dans tous les pays.

affiche se protéger du coronavirus

Vous pouvez également consommer des super-aliments pour booster votre organisme. Vous trouverez une liste dans cet article.

Si vous connaissez ce blog, vous savez que mon super-aliment chouchou, c’est l’amla, la groseille indienne. Super-aliment mais aussi celui qui contient le plus d’anti-oxydant au monde.

Vous trouverez ci-dessous deux produits ayurvédiques.

Le premier, c’est une boite de 100 gélules d’amla. Il suffit de les avaler avec un peu d’eau. Vous pouvez lire mon article sur l’amla pour la santé ici

Le second, c’est le chyawanprash. Il s’agit d’une sorte de confiture ayurvédique. Vous pouvez manger une cuillère à café matin et soir. Pour les enfants, une seule cuillère, sur du pain ou dans du lait chaud.

Note : Amazon a embauché du personnel supplémentaire pour faire face à l’accroissement des commandes. Des retards de livraison peuvent être occasionnés par les entreprises de livraison. Ca vaut donc la peine de commander malgré ces petits retards.

Comment protéger les autres et éviter la propagation d’un virus ?

Là non plus, je ne vais pas revenir sur le bon sens (évitez les rassemblements, les lieux bondés, etc.).

Par contre, le bon sens dicte aussi de rester chez soi et d’éviter les contacts sociaux lorsqu’on est malade. Pour avoir travaillé en open space ou plutôt dans un nid à bactéries, je sais bien que tout le monde ne le fait pas. Alors, portez à minima un masque pour ne pas transmettre votre infection si vous vous sentez fébrile !!!

Vous avez toutes les informations ici pour vous en procurer. Si vous êtes malades bien sûr ! Ca ne sert à rien de paniquer et de faire un stock au cas où…

Peut-on faire un voyage responsable pendant une pandémie?

S’il s’agit d’un voyage d’agrément ou différable, différez ! Voyagez responsable, c’est savoir privilégiez l’environnement et les besoins des locaux avant son simple plaisir.

Ne pensez pas qu’à vous et à cette Américaine ayant publié un article « pour nous apprendre à voyager responsable » dit-elle… et qui choisit les annulations de ses voyages en fonction du risque de contamination pour elle ! Quand on sait que son pays venait de fermer ses frontières au tourisme, cela démontre une bonne dose d’égoïsme…

Malheureusement, c’est bien ce genre de raisonnement qui impose aux pays de fermer leurs frontières et prendre des mesures drastiques. Ces mesures ne sont pas là pour restreindre nos libertés, disproportionnées ou affolantes. Elles sont là pour nous protéger du coronavirus collectivement et éviter de ne les prendre que dans quelques semaines, alors que l’épidémie aura déjà atteint son pic et qu’elle aura un impact beaucoup plus fort économiquement et socialement.

POurquoi le confinement est une bonne décision ?

  • Comme je l’ai dit un peu plus haut, c’est bien ce qui a permis en Chine de venir à bout de l’infection. Il y a encore quelques cas nouveaux chaque jour, mais l’épidémie est en train de décroître et le confinement a été levé.
  • La Chine a dû faire face à l’épidémie de SRAS en 2003. Le pays a su en tirer les leçons et mettre en place les bonnes mesures dès le début.
  • On a bien vu qu’il était important que le gouvernement soit ferme et prenne des mesures rapidement pour éviter les scènes de panique, l’anarchie, les comportements irresponsables et/ou égoïstes… voire une guerre civile à cause des positions extrêmes !

Que faire pour rester positif ?

Un esprit sain dans un corps sain… Il est aussi important de garder le moral que de préparer son organisme à se protéger du coronavirus.

  • Ecoutez des mantras, c’est très apaisant. J’écoute beaucoup Ani Choying Dolma. Si vous écoutez ce qu’elle explique dans cette vidéo, vous apprendrez beaucoup de choses sur la philosophie bouddhique, la notion de détachement, etc.
  • Faites du pilates. Mes cours de pilates m’oblige à faire le vide et à être entièrement concentrée sur mon corps et mon équilibre. Impossible de garder ses pensées parasites pendant la pratique !
  • Souvenez-vous que tout est une question d’interprétation et que vous pouvez décidez de voir les choses positivement, négativement ou de façon neutre. Par exemple, cet article a disparu de mon blog suite à un bug informatique. Plutôt que de m’agacer de cette perte, je l’ai pris comme une opportunité de l’améliorer encore et donner davantage d’astuces concrètes.
  • Souvenez-vous que vous ne pouvez pas tout contrôler et acceptez-le.
  • Concentrez-vous sur ce que vous pouvez contrôler. En période de pandémie, demandez-vous par exemple ce que vous pouvez faire maintenant pour retourner la situation à votre avantage. Peut-être aviez-vous besoin de ralentir et lever le pied, vous allez pouvoir passer plus de temps avec vos enfants, vous reportiez tel projet vous tenant à coeur parce que vous n’aviez pas le temps, etc. Dans mon cas, j’ai décidé de me concentrer davantage sur ma capacité à aider les gens à voir le positif et sur mes connaissances de l’Ayurvéda, ce qui comble en même temps mon besoin de me sentir utile.
  • Ne regardez plus le journal télévisé !!!
  • Continuez à faire des projets, soyez positifs et occupez le terrain ! Je n’ai jamais eu autant de propositions intéressantes et enthousiasmantes que pendant l’épidémie de coronavirus. Les gens ont besoin de se nourrir de personnalités positives. C’est le moment idéal pour faire la différence grâce à votre attitude !
  • Si vous vous trouvez confrontez à des difficultés financières à cause de la situation actuelle, demandez-vous si vous ne pouvez pas modifier un peu ou beaucoup votre activité. Comme je le disais plus haut, avec la pandémie, j’ai commencé à écrire davantage sur l’ayurvéda, le leadership et les principes du bouddhisme. J’ai honoré mon rendez-vous avec une grande entreprise indienne spécialisée dans l’ayurvéda et nous avons réfléchi à la façon dont nous allions travailler ensemble.
  • Apportez de la positivité aux autres. Ca fait du bien de se sentir utile.
  • Par contre, éloignez-vous des personnalités qui vous tirent déjà en temps ordinaire vers le bas. Leur influence toxique serait encore pire.

Que faire pour aider les autres à rester positifs ?

Nous sommes souvent plus prompts à nous laisser démoraliser plutôt que porter vers le haut. L’abattage médiatique actuel n’aide pas à faire preuve de détachement…

  • Essayez de parler de choses positives, d’apporter un angle d’approche différent à vos amis en difficulté. « ça va être compliqué de faire cours aux enfants à la maison ». « oui, mais c’est une formidable opportunité pour passer plus de temps avec eux ».
  • Si vous êtes blogueur voyage, partagez de belles photos qui donnent envie de sourire, partagez du positif, les connaissances qui peuvent aider votre audience à se sentir mieux ou à se protéger, etc.
  • Ne jugez pas les peurs des autres, leurs incompréhensions. Tout le monde ne comprend pas et ne perçoit pas les choses de la même façon. Par exemple, certains vont me dire que je vis dans un monde de Bisounours, alors que d’autres au contraire vont souligner ma capacité à illuminer leur journée ou à les apaiser.
  • Essayez de dissiper les fausses idées, rumeurs et peurs en utilisant un discours positif.
  • Mettez en place des groupes d’entraide autour de votre profession ou statut. Un ami, guide touristique, a créé un groupe de discussion sur le sort des indépendants. Un autre groupe, international, sur l’impact du coronavirus sur le tourisme, a vu le jour.
  • Communiquez positivement dans les groupes dont vous faites partie et rassurez les autres avec les informations vérifiées que vous possédez.
  • Utilisez votre groupe Facebook pour informer et rassurer votre réseau. Le groupe « le Mur de Saint Jean de Luz Ciboure » a su s’adapter à la situation et s’est transformé momentanément en groupe d’entraide et de partage d’informations sur le coronavirus.
  • Lancez des discussions positives. Par exemple, sur mon groupe international de blogueurs professionnels, nous avons lancé la discussion « Partagez 2 actions que vous POUVEZ faire pour prendre le contrôle de votre blog et augmenter vos revenus pour le moment ».
  • Mes amis les jumeaux Vincent, qui vivent en Chine, n’ont pas cessé d’être présents, rassurants et de soutenir dès le début de l’épidémie en Chine. Luc en partageant des photos de sa famille et lui et de leur vie pendant l’épidémie, ainsi qu’en informant. Christophe en partageant des citations positives, de bonnes ondes.

Que faire pour éviter que ça se reproduise ?

D’après les recherches actuelles mentionnées plus haut, le virus auraient été transmis par le pangolin en Chine du sud.

Nous avons deux solutions : blâmer les Chinois pour ça et les tenir pour responsables ou essayer de comprendre pourquoi des gens en Chine consomment du pangolin et éviter que ça ne se reproduise…

A l’origine, je pensais que le pangolin était consommé par certaines minorités ethniques, à qui on n’avait pas expliqué pourquoi ne pas consommer le pangolin.

Au lieu d’expliquer pourquoi consommer tel animal ou boire trop d’alcool est nocif, on se moque souvent des gens, on les insulte, on les rabaisse – ici, je ne parle pas de la Chine mais d’un phénomène observé un peu partout en Asie.

Il s’avère que mon hypothèse était erronée : mon ami Luc m’a expliqué que le pangolin était consommé par des riches, prenant aussi plaisir à braver l’interdiction, parce que c’est une viande très fine. Depuis l’épidémie de SARS-Cov2, les mesures d’interdiction ont été renforcées. Malheureusement, le pangolin est encore vendu sur les marchés et consommé malgré l’interdiction internationale dans certains pays africains, comme la Gabon !

Etre voyageur responsable, c’est aussi ne pas hésiter à expliquer les choses de façon positive et sans jugement. On peut toujours trouver un moyen de contourner la barrière de la langue. Les petits ruisseaux font les grandes rivières ! N’hésitez pas à faire part de votre point de vue aux locaux.

Conclusion – Se protéger du coronavirus.

Se protéger du coronavirus passe à la fois par le corps et par l’esprit. C’est aussi savoir protéger les autres et ne pas adopter une attitude qui les mette en danger.

En boostant votre organisme, en restant positif, en protégeant les autres et en les aidant à garder le moral, vous participerez à ce que le coronavirus soit rapidement un simple mauvais souvenir.

Avez-vous d’autres astuces pour se protéger du coronavirus ? Réussissez-vous à rester positif ? Faites-nous part de votre expérience en commentaire !

Vous pouvez voir lire d’autres conseils voyage ici

Cet article contient des liens compensés. En tant que Partenaire Amazon, je réalise un bénéfice sur les achats remplissant les conditions requises. Consultez les mentions légales du site pour plus d’informations.

Sauvegardez sur Pinterest pour plus tard.

Comment se protéger du coronavirus avec l'Ayurvéda

%s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

shares
error: Content is protected !!
Privacy Preferences
When you visit our website, it may store information through your browser from specific services, usually in form of cookies. Here you can change your privacy preferences. Please note that blocking some types of cookies may impact your experience on our website and the services we offer.