Spoiler : « on leur a fait manger leur chien en Chine ! »

J’aurais pu titrer « on m’a fait manger du chien sans que je le sache en Chine » mais j’ai préféré pour cet article partir de cette fameuse histoire que certains d’entre vous ont déjà dû entendre (oh là, on doit avoir des connaissances communes !).

Comme vous le savez si vous êtes un lecteur assidu de ce blog, j’ai voyagé seule en Chine déjà deux fois, la 1ère en 2008 dans le sud-est et Hong Kong, la 2nde en 2009 dans l’ancienne province tibétaine de l’Amdo, Xi’an et Shanghai.

J’ai également rencontré lors de mon premier voyage trois personnes qui me sont très chères, vivent en Chine et avec qui je suis toujours en contact.

On peut donc dire que je sais plutôt de quoi je parle lorsque j’écris sur la Chine…

Dans cet article, vous découvrirez :

  • L’histoire de ces Français à qui on a fait manger leur chien en Chine et son décryptage.
  • Que la Chine est loin d’être le seul pays où manger du chien est/a été culturel.
  • Si vous risquez de manger du chien sans le savoir.
  • Mon expérience de la viande de chien.

Cliquez ici pour télécharger la checklist pour préparer votre prochain voyage indépendant !

Westie coquin
Mon petit amour de westie

Sommaire – Manger du chien.

Ils ont mangé leur chien en Chine

« On leur a fait manger leur chien en Chine ! »

Je vais vous raconter une histoire terrifiante et bouleversante qui est arrivée à des amis d’un collègue lors de leur voyage en Chine…

Ce couple était venu visiter la Chine et avait emmené leur chien Rex avec eux.

Ils sont entrés dans un restaurant et pendant qu’ils regardaient la carte, ils ont demandé une gamelle d’eau pour Rex. Le serveur a donc emmené Rex avec lui dans l’arrière-boutique.

A la fin de leur repas, étonnés de ne pas voir Rex, ils ont demandé à ce qu’on leur ramène…

Le serveur, interloqué, leur a répondu qu’il venait de le manger !

Ce couple tenait à leur chien comme à la prunelle de leurs yeux. Autant vous dire qu’ils étaient effondrés. La femme a même fait une tentative de suicide. Aujourd’hui encore, ils sont tellement traumatisés qu’ils sont toujours sous thérapie…

Chien et chat dans une cage
Un chien et un chat en attente d’être mangés 😉

Spoiler : vous vous êtes fait avoir !

Cette histoire est évidemment totalement fausse et pourtant on me l’a déjà racontée deux fois et il a fallu que j’explique pourquoi ce n’est absolument pas possible…

  1. « Alors c’est arrivé à l’ami d’un collègue ». Déjà, ça commence mal. Personne ne connaît personnellement le couple. On leur a juste raconté l’histoire. Tous les ingrédients d’une légende urbaine !
  2. Visiter la Chine avec son chien, c’est super facile comme tout le monde s’en doute !!! Il faut un permis Z, soit un permis résident; ah mince, c’était un couple de voyageurs…
  3. Il y a aussi une période de quarantaine de 30 jours dans un lieu déterminé par l’administration. Alors même si un voyageur pouvait emmener son chien sans permis résident, 30 jours de quarantaine, ça rebute un peu non ?
  4. Si le chien fait plus de 5kgs, il doit voyager en soute. Quand on tient à son chien, il faut vraiment que ce soit une obligation pour le laisser voyager comme un bagage, non ?
  5. On voit aussi énormément de voyageurs emmener leur chien sur un autre continent pour lequel il faut prendre l’avion. J’en croise des centaines à chaque fois en Asie 😉
  6. Un chien dans un restaurant en Chine ? Là aussi, j’ai vu des centaines de propriétaires emmener leur chien au restaurant en Chine…
  7. Le couple confie Rex et ne s’inquiète de son sort qu’à la fin du repas… Mon petit westie est comme mon bébé. Autant vous dire que ni lui ni moi n’aurions accepté que des inconnus l’emmènent, que Jahan n’aurait pas attendu 2 secondes pour se faire entendre. Alors attendre la fin du repas pour m’en inquiéter moi-même, encore moins !
  8. Dernière chose sur laquelle je reviendrai plus tard : un plat à base de viande de chien, ça ne se prépare pas en 5 minutes en Chine s’il faut tuer l’animal…

Pour aller plus loin sur les légendes urbaines en général ou les légendes de Chine en particulier, je vous conseille les deux ouvrages ci-dessous. Vous pouvez trouvez ma critique de celui de Pu Songling ici

Où manger du chien est-il culturel?

La cynophagie, pratique alimentaire consistant à manger du chien, n’est pas propre à la Chine, loin s’en faut !

Dans le Nord du Vietnam, à chaque fois que je rentrais dans un restaurant, les clients mangeaient du chien.

Les Torajas de l’île indonésienne de Sulawesi mangent eux aussi du chien pour se donner des forces avant de marcher en montagne notamment.

La cynophagie est aussi pratiquée entre autres en Corée, Malaisie, Thaïlande, Myanmar (Birmanie), Cambodge, Laos, Philippines, Nagaland, dans certains pays d’Afrique comme le Congo ou le Burkina Fasso… à Hawaï, en Suisse et en Polynésie française !

Continuons ce petit tour d’horizon pour remettre les choses à leur place…

Jusqu’au début du XXème siècle, on trouvait des boucheries canines en France !!! Le marché au chien se tenait Rue Saint Honoré.

Dans leurs écrits, Gustave Flaubert, Victor Hugo, Guillaume Apollinaire entre autres parlent de repas à la viande de chien.

Boucherie canine à Paris

Carte des pays n’interdisant pas de manger du chien.

Couleur la plus foncée : pays où il est légal de manger du chien – ou du moins sans loi interdisant d’en manger. La France en fait partie ! Pour être totalement exacte, le Code Rural interdit de tuer un animal de compagnie pour le manger. Mais rien n’empêche de manger un chien qu’on vient d’écraser avec sa voiture…

Rose foncé : Pays où c’est en partie illégal.

Mauve : pays où c’est illégal.

Gris : inconnu.

Source : https://commons.wikimedia.org/wiki/File:World_laws_on_killing_dogs_for_consumption.png

pays où tuer un chien pour le manger est légal
Où manger du chien n’est pas illégal

Manger du chien est-il vraiment ancré dans la culture chinoise ?

Non !!! Mon ami chinois Lei n’en a jamais mangé, tout comme sa famille, et ça ne lui viendrait pas à l’idée.

La consommation de viande de chien est plus importante dans certaines régions que d’autres. On peut citer notamment le sud. C’est aussi dans le sud que se déroule le très controversé festival de Yulin

Contrairement à ce que certains aimeraient faire croire sans avoir jamais mis les pieds en Chine, tous les Chinois ne sont pas des obsédés du sexe, consommant du chien et autres bizarreries pour améliorer leurs performances sexuelles. Ce serait plutôt la croyance du Vietnam (à vérifier cependant, on ne me l’a jamais affirmé là-bas). En Chine, la viande est plutôt considérée comme énergétique.

Lors de mon voyage au Vietnam, j’ai fait une boucle dans le Nord, à travers les villages des minorités ethniques, au départ de Hanoi. La consommation de viande de chien y est très largement répandue, y compris à Hanoi où vous trouverez des « Cày » ou « Cày To », restaurants de viande de chien… Tout comme la consommation de viande de chat. Sur les marchés, les chiens sont vendus au même endroit que les cochons, et souvent dans des cages.

On peut aussi se poser la question de cette notion culturelle, puisqu’en France on en consommait jusqu’au début du XXème siècle. Ce qui est considéré comme culturel dans un pays à un moment de son histoire ne l’est plus forcément quelques années plus tard.

A ce sujet, vous pouvez lire cet article de 20minutes

Pourquoi seuls les chinois sont montrés du doigt ?

Je pense qu’il existe deux raisons :

  1. La peur du « péril jaune ». Décrier la Chine a toujours été très en vogue.
  2. Les habitudes culinaires en Chine. Les Chinois pensent que pour attendrir la viande, il faut faire souffrir l’animal au moment de sa mort. L’animal va donc souvent être pendu par les pieds, on va le couper au cou et le laisser saigner jusqu’à ce que mort s’en suive, dans d’horribles cris et souffrances. J’en ai été témoin au marché des locaux de Yangshuo. Pourtant, là encore, ce n’est pas propre à la Chine. Les Vietnamiens en font de même. Les tribus du Bas Congo battent le chien à mort ou lui brisent les pattes et le laissent geindre jusqu’à la mort.

Bien au-delà de l’interdit culturel, le problème est donc bien plutôt la souffrance infligée à l’animal…

Risquez-vous de manger du chien sans le savoir ?

Réponse de Normand : ça dépend !

Il y a assez peu de chances pour qu’un restaurant vous serve de la viande de chien plutôt qu’une autre dans un restaurant, surtout si vous restez dans les endroits touristiques.

Si comme moi vous aimez voyager de façon plus aventureuse, vous risquez effectivement d’en manger sans forcément le savoir. Soit parce que vous avez l’habitude d’être souvent invité par les locaux, soit parce que vous mangez dans les échoppes de rue sans savoir ce que vous commandez mais en suivant votre instinct.

Mon expérience personnelle de la viande de chien.

Alors que je visitais le marché de Fuli, petit village à quelques kilomètres de Yangshuo dans le Guangxi en Chine, des messieurs m’ont invitée à partager leur fondue.

Mangeurs de chien en Chine
Fondue de chien arrosée d’alcool

Avant de manger, j’ai voulu savoir ce que c’était mais aucun ne parlait anglais. Ils ne savaient manifestement pas lire non plus. J’ai donc sorti mon Gépalémo. Ils n’ont reconnu aucun animal…

Je me suis donc lancée et j’ai mangé cette fondue fortement épicée, dont on me servait les meilleurs morceaux dans la culture chinoise : les abats.

En rentrant à Yangshuo, j’ai demandé à un ami chinois comment dire « chien » en chinois… et c’était bien le mot prononcé par mes hôtes ! Le lendemain au marché, j’en ai eu confirmation devant l’étal de viande de chien…

Ma seconde fois, c’était en Pays Toraja sur l’île indonésienne de Sulawesi. Avec mon compagnon de voyage, nous avions pris un bus local en montagne. Pour la pause repas, nous avions le choix entre des beignets tout secs et un petit boui-boui… qui ne vendait que du ragoût de chien ! Là encore, c’était très épicé et avec des poils…

Mes nombreuses fois suivantes furent au Vietnam. Lorsque je me suis fait virer d’un bus en pleine montagne pour refuser de payer beaucoup plus cher, j’ai décidé de faire du stop. Pour se faire pardonner de la malveillance du bus, mes compagnons de voiture m’ont invitée pour la nuit et… cuisiné de la viande de chien spécialement pour moi !

Cette fois, ce n’était pas très épicé. Le goût était extrêmement fort et la viande très grasse et difficile à digérer. Au Vietnam, on reconnaît facilement la viande de chien à la sauce violette – au raifort – servie avec. Si vous voyez « Cày » ou « Cày To » en devanture et que vous ne voulez pas risquer de manger de chien, passez votre route !

Etonnamment, d’autres voyageurs parlent d’une viande insipide, longue à mâcher et caoutchouteuse. J’imagine que les préparations étaient différentes…

Conclusion – Manger du chien.

Aviez-vous déjà entendu cette légende urbaine ? Ou vous a t’on déjà fait manger du chien sans que vous le sachiez ?

Faites-nous part de votre expérience en commentaire ci-dessous.

Lire plus : Mes articles sur la Chine.

Disclaimer : Les animaux comédiens présents sur les photos ont participé volontairement à cet article car ils militent pour l’arrêt de la consommation alimentaire de viande de chien et de chat 😉 Merci à mon Jahan Jones du Copain Fidèle de la Bahia del Txingudi et à Siam le chat SDF pour leur implication.

Sauvegardez sur Pinterest pour plus tard.

Manger du chien


%s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

shares
error: Content is protected !!
Privacy Preferences
When you visit our website, it may store information through your browser from specific services, usually in form of cookies. Here you can change your privacy preferences. Please note that blocking some types of cookies may impact your experience on our website and the services we offer.