Chhattisgarh Tribal : Suggestion d’Itinéraire et coup de coeur

Tribu du Chhattisgarh Dhurwa

Rêvez-vous, comme Marc, un anthropologue canadien qui m'a contactée, de rencontrer des tribus restées authentiques et accueillantes ?

Si la réponse est positive, le Chhattisgarh indien est fait pour vous !

 

La population du Bastar est extrêment accueillante et m'a fait tomber amoureuse de l'Inde Centrale.

Depuis 2012 et ma participation au plus long festival du Monde, Bastar Dussehra, la majorité de mes écrits est consacrée à la ceinture tribale indienne.

A chaque voyage, j'essaie de récolter davantage d'informations sur cette région de l'Inde peu citée dans les médias français et à laquelle les guides papier font très peu de place.

 

Dans cet article, je vous donne mes astuces pour préparer seul votre prochain voyage dans le Chhattisgarh tribal.

Contactez-moi si vous avez d'autres questions !

 

Tribu Dandami Madhyas

Avez-vous des suggestions de visite, des conseils ou des coups de coeur à partager sur le Chhattisgarh ?

Voici la demande initiale de Marc :

"Bonjour, 

Je lis sur votre fiche que vous avez développé une belle relation avec le Chhattisgarh. Je compte pour ma part y faire un petit tour dans la dernière semaine de février. Si vous avez des suggestions de visite, des conseils ou des coups de cœur à partager ne vous gênez pas : je suis preneur !

Je ne crois pas qu'il soit possible d'éviter Raipur. Y a-t-il selon vous un secteur meilleur qu'un autre où poser son bagage pour une nuit ou deux? Un hôtel en particulier ? En principe je devrais arriver à Raipur avec le train en provenance de Delhi. Mon plan est de me rendre ensuite à Jagdalpur en bus. Pour le reste, c'est l'inconnu !

Merci pour l'attention que vous avez porté à ce message.

Marc"

Coup de coeur, contacts et transports locaux au Chhattisgarh

Effectivement je suis littéralement tombée amoureuse du Chhattisgarh, plus précisément du Bastar.

Concernant Raipur, je ne serai pas d'une grande utilité. La 1ère fois, je suis arrivée via l'Orissa. La seconde, l'office de tourisme a mis à ma disposition un chauffeur et je suis partie le soir même vers Sirpur. Et je n'ai franchement pas accrochée avec la ville... Si j'étais vous, je filerais directement vers le Bastar. Cela dit, si vous passez déjà tout ce temps dans le train, une halte peut être la bienvenue.

 

Addition - juillet 2017 - à ma réponse à Marc : Raipur est une ville moderne sans grand charme. Cependant, son aéroport est très pratique, d'autant que la route entre Raipur et Jagdalpur vient d'être passée en 4 voies.

Dès l'arrivée dans le hall, on est tout de suite plongé dans l'ambiance tribale !

 

Hall aéroport Raipur Chhattisgarh Inde

Niveau coup de coeur : le Bastar bien sûr !

J'ai donné à Marc les coordonnées de deux de mes amis, très proches des tribus. Tous deux sont guides et l'un d'eux peut également vous héberger dans son village. Contactez-moi si vous souhaitez être mis en relation.

En février, un de mes amis insiste pour que j'assiste à Fagun Madai à Dantewada. Il veut absolument que je découvre ce festival, c'est donc que c'est un superbe festival tribal car il connaît très bien mes goûts.

 

Sinon, depuis Jagdalpur, on peut facilement se rendre avec les bus ou tuk tuk collectifs aux chutes de Chitrakoot, dans la vallée de Kanger (chutes de Tirathgarh, parc national), et dans certains villages pour les marchés tribaux : Lohandiguda, Tokapal, Bastar notamment. Nangoor, a également un très intéressant marché tribal.

 

Tribus du village de Bastar Chhattisgarh Inde

Meilleure base pour se déplacer et loger au Bastar, prestations de guide

"Il est certain que si je peux éviter Raipur je le ferai, mais pour le moment je vois mal comment je pourrais, surtout si j'arrive directement en train de Delhi. J'imagine que l'arrêt à Sirpur vaut la peine ? 

 

J'examinerai avec attention les différents liens que m'avez donné pour avoir plus d'informations sur la région. Une chose cependant : si je ne me trompe pas, lorsque l'on parle du Bastar, on fait allusion à un district ou à une région et non à une ville ou un endroit précis? Or, si c'est le cas, quel est le meilleur endroit où s'arrêter quelques jours pour mieux connaître la place et les environs. Jagdalpur ?

 

Pour vos contacts sur place, comment ça fonctionne? En fait, je devrais dire combien doit-on débourser pour leurs prestations ?"

 

Sirpur est un sympathique arrêt. Si votre temps est réduit, je privilégierais le Bastar, d'autant qu'avec les transports en commun ça obligerait à revenir à Raipur pour repartir vers Jagdalpur.

 

Sirpur Chhattisgarh Inde

 

Effectivement, le Bastar est le district le plus au sud de l'état du Chhattisgarh. C'est aussi le nom d'un village avec un marché et un parc tribaux très intéressants.

 

La meilleure base pour se déplacer, c'est Jagdalpur. Pour l'hébergement aussi d'ailleurs. A moins de loger dans le village tribal, Nangur, de mon ami qui vous guidera.

Concernant cet ami, j'ai fait sa connaissance bien avant mon premier voyage. Il travaille comme guide et je sais que ses tarifs sont très honnêtes. Un photographe parisien à qui j'ai recommandé ses services a déjà fait par deux fois appel à lui. Il habite un village tribal dans une maison traditionnelle et propose l'hébergement chez lui.

Mise à jour de juillet 2017 : Il est en train de construire une maison d'hôtes avec piscine dans un village tribal. Ce sera une formidable opportunité pour les voyageurs, l'offre hôtelière du Chhattisgarh étant plutôt décevante.

Voici une vidéo qu'un ami indien a tourné lors de notre visite de Nangur.

Une des spécialités tribales du Bastar, c'est la fourmi rouge, généralement préparée en chutney "chapura". Selon les oeufs, le goût est similaire au fruit du tamarinier ou finit par de l'amertume.

 

 

Concernant mon autre ami guide, je l'avais rencontré une 1ère fois en 2012 mais on n'avait pas trop eu l'occasion de discuter. Je ne connais pas ses tarifs. En fait, les gens m'ont vraiment adoptée comme une des leurs au Bastar et même les guides me consacrent du temps à cause de mon amour pour cette région et cette culture. Je pense qu'il est plus cher que le premier (tous les deux sont amis également) mais il connaît extrêmement bien la culture tribale et est très proche des tribus dans tous les villages, les côtoyant depuis très longtemps.

 

Me concernant, la 1ère fois, je me suis déplacée uniquement avec les transports locaux et seule, sauf à Jagdalpur. La dernière fois, j'étais souvent avec ces deux guides et des amis journalistes locaux et ils m'emmenaient à chaque fois qu'ils allaient quelque part.

Rien ne vous empêche de les contacter pour avoir des infos sur les festivités du moment et faire le point sur ce qu'ils peuvent proposer. Ils répondront très gentiment, et c'est sans obligation.

Autres lieux à voir pour un séjour plus long au Chhattisgarh

"Je sauterai probablement Sirpur non par manque de temps mais parce que j'ai déjà visité de multiples endroit semblables en Inde, même si chacun est différent. L'idée d'héberger quelques jours chez l'habitant me plaît bien. J'essaierai certainement d'entrer en contact avec votre ami.

En fait, le temps que je passerai dans les environs dépendra plus de comment j'aime la place et comment je me sens bien... Je dispose de près d'un mois de "temps libre" avant de gagner l'Arunachal Pradesh vers le 15 mars qui est le but premier de mon prochain voyage. Le Bastar est en quelque sorte un "détour" qui sera, j'ai l'impression, une belle découverte."

 

Si le séjour est plus long au Chhattisgarh, il y a une autre possibilité avant le Bastar : les temples de Sirpur (qui sont quand même d'une grande importance historique et le Dalaï Lama y a retrouvé je cite "toute l'essence du Bouddhisme") + la réserve de Barnawapara. Non seulement il y a la faune et la flore, mais c'est historiquement très riche aussi. On y trouve notamment l'ashram de Valmiki, l'auteur de mon livre préféré le Râmâyana. C'est aussi à cet endroit qu'on situe la naissance de Luv and Kuch, les enfants de Rama. Cette zone incluant le Bastar serait le lieu d'exil de Rama.

Certains Gonds d'Inde centrale m'ont confié penser que le Ramayana les représente comme les méchants : les Raksasas etc seraient les Adivasis - membres des tribus - selon eux. Comme dans certaines parties du sud du pays, la tribu "Gond" ne voit pas Ravana comme un démon. Ils le vénèrent au contraire comme leur Dieu. Plusieurs festivals lui rendent hommage.

Au-dessus de l'ashram de Valmiki, il y a aussi un temple mi-hindouïste, mi-tribal. Il s'y déroule des festivals tribaux. Tous les villages autour de Sirpur et Barnawapara sont habités par les tribus.

 

 

Enfin voilà, personnellement, avec le temps dont vous disposez, je ferais ce "détour" car c'est très différent de ce à quoi on s'attend : Sirpur est en fait un tout petit village au milieu de nulle part avec une zone archéologique et tribale très étendue. Les routes ressemblent plus à des chemins à travers la forêt.

Ensuite, avant d'aller à Jagdalpur, je remonterais vers les villages des Ramnamis (tribu se tatouant tout le corps du nom de leur Dieu Ram). Un de mes amis guides vous y emmènera à la condition qu'il n'y ait pas eu de visiteurs récemment. Cette coutume étant en voie d'extinction, il n'est pas souhaitable que tous les voyageurs leur rendent visite... Personnellement, je n'ai pas souhaité me rendre dans leurs villages qui venaient de recevoir des visiteurs.

Proposition d'itinéraire pour le Chhattisgarh

"Pour Sirpur, vous m'avez convaincu de l'intérêt d'y aller, reste à savoir maintenant si ce sera au début ou plutôt à la fin de mon séjour dans le Chhattisgarh, soit avant de remonter vers le nord."

Dans ce cas, j'irais directement de Raipur à Jagdalpur, éventuellement avec un arrêt à Kanker.

Après la découverte du Bastar, j'irais du côté de Baloda Bazar pour rencontrer les Ramnamis. Je demanderais à être déposée à Barnawapara sur le chemin de retour à Jagdalpur. Après la réserve, j'irais découvrir Sirpur. Retour à Raipur pour les connexions vers le Nord.

 

Cela dit, le gros risque c'est de tomber amoureux avec le Bastar et de ne plus vouloir le quitter une fois arrivé là-bas !

Note : l'itinéraire ci-dessus intègre des endroits que je n'ai pas encore visité mais qui méritent de l'être.

¤ Raigarh pour les peintures rupestres.

¤ Mainpat, le petit Tibet du Chhattisgarh.

¤ Ambikapur pour quitter l'état en avion ou en train.

A vous de jouer !

A travers cette réponse à Marc, je vous ai dévoilé de nombreux conseils pour profiter au maximum d'un séjour au Chhattisgarh.

Connaissez-vous également le Chhattisgarh ? Avez-vous d'autres conseils à partager ?

Si vous avez d'autres questions sur cette région de l'Inde, ou un autre pays que je connais, envoyez-les moi à l'aide du formulaire de contact.

Pour en savoir plus

Si vous aussi vous souhaitez en apprendre plus sur l'état du Chhattisgarh et l'Inde Centrale, inscrivez-vous à la newsletter grâce au formulaire ci-dessous.

Fascinée par cette partie de l'Inde, j'y consacre de nombreux articles.

Devenez vous aussi Ethno Voyageur !
Inscrivez-vous aux trucs et astuces que je ne partage pas sur ce blog et soyez notifié des prochains articles. 
Nous respectons votre vie privée.

Et pour aller encore plus loin

Pour mieux comprendre la culture indienne et mesurer l'importance historique du Chhattisgarh, je vous recommande la lecture du Râmâyana, mon ouvrage préféré.

Sa lecture vous aidera également à décrypter les références à son histoire que vous trouverez dans de nombreux pays d'Asie.

Les temples d'Angkor sont un parfait exemple de l'influence du Râmâyana dans tout le continent.

 

Vous trouverez ci-dessous la version la plus aboutie, grâce aux explications et analyses de Madeleine Biardeau.

Sauvegardez sur Pinterest pour plus tard

Itinéraire et coup de coeur au Chhattisgarh


2 Replies to “Chhattisgarh Tribal : Suggestion d’Itinéraire et coup de coeur”

  1. […] du Chhattisgarh, en Inde centrale, est un paradis pour les ethno voyageurs, mais aussi pour les amateurs […]

  2. […] y a quelques mois, en répondant aux questions d'un anthropologue canadien, Marc, pour préparer son prochain voyage au Chhattisgarh, je lui conseillai de ne pas faire l'impasse sur […]

Laisser un commentaire